Rubellite, lépidolite

Variété noble du groupe des tourmalines, la rubellite a longtemps été employée en substitution de gemmes de teintes rouge ou rosée, comme le rubis. En raison de sa valeur gemmologique aujourd'hui avérée, cette pierre peut atteindre des prix considérables. Comme toutes les tourmalines, la rubellite forme de longs cristaux prismatiques à trois faces, terminés par un pinacoïde (face plane) ou par une pyramide ternaire. Cette gemme présente également des cristaux aciculaires et des agrégats rayonnants. La rubellite se forme généralement dans les roches pegmatitiques et les filons granitiques, en association avec d'autres minéraux, comme le quartz, les feldspaths, les micas (muscovite), les silicates (béryl, spodumène et topaze) et des phosphates (apatite, childrénite, éosphorite et herdérite).

Rubellite lepidote

(source photo: RedCrystalShop)

Généralement de couleur rouge ou rosée, la rubellite connaît une large palette de nuances, selon sa teneur en lithium, en sodium et en fer. Parmi les teintes rouge intense, la couleur rubis est particulièrement appréciée. En revanche, les tons rosés et tuiles sont plutôt communs et moins recherchés. Les pierres transparentes sont taillées avec un important facettage latéral, afin de répartir la lumière à l'intérieur du cristal. Quant aux échantillons translucides aux reflets chatoyants, ils sont taillés en cabochon.

La plupart des cristaux de rubellite proviennent du Brésil, notamment du Minas Ggerais, où l'on extrait depuis de nombreuses années, de magnifiques spécimens de collection.

Classe: Silicates

Dureté: 7-7,5

Où la trouve t'on? Brésil, Russie, Mozambique, Madagascar, Kénya, USA, Pakistan, Afghanistan, Sri Lanka

Les deux exemplaires proviennent  du Brésil Cruzeiro mine, São José da Safira, Doce valley, Minas Gerais 

Img 0560

minéraux

×